· 

Faim VS légéreté

Comment se libérer du dilemme de la faim. Lorsqu'un besoin ou une faim s'exprime, c'est qu'ils ne sont pas satisfait. On devrait pouvoir clairement saisir le message, si ce n'est la cofusion qui s'impose à nous dés notre plus tendre enfance. En effet, ne sachant pas clairement décoder nos pleurs nos parents ont souvent confondus, besoin de propreté, de sommeil avec le besoin de manger. Charge à nous à l'état adulte de décrypter les messages de nos deux hormanes de faim et de satiète que sont la Leptine et la Gréline...

Pourquoi, parfois, plus nous avons faim, plus nous mangeons et plus nous avons faim ? Manger ne répond pas au bon besoin. 

Vous est-il déjà arrivé de devoir veiller tard pour réviser un examen, et de vous bourrer de café et de sucre pour tenir le coup ? Or votre besoin légitime est le sommeil, et tout ce que vous avalerez ne fera qu'amplifier votre faim de sommeil !

Mentalement, nous pouvons aussi avoir desoin de stimulation, émotionnellement nous pouvons avoir besoin d'amour, manger ne comblera pas ces besoins là.

Si lorsqu'une faim sonne à votre cerveau, posez-vous et demandez-vous "De quel ordre est ma faim ? Physique, Emotionnelle, Mentale ou Spirituelle ?

 

Nous ne pouvons pas changer ce que nous ne connaissons pas. Seule l'introspection consicente peut faire émerger les bonnes solutions pour nous.

Une fois que vous vous êtes connectée à votre besoin réel, vous pouvez y répondre justement. La faim est alors satisfaite et la vie devient beaucoup plus légére quand vous prenez soion de vos vrais besoins.

La surcharge pondérale est souvent une réponse à notre besoin de protection. Ainsi, lors d'un team building que j'animais, un stagaire me fait la remarque sur le peu de nourriture que j'ingérais. Et pourtant, me dit-il, tu es loin d'être maigre. Je lui réponds c'est la preuve de deux choses.

Je ne suis pas anorexique, et j'ai encore besoin de quelques protections ! 

Car, cela aussi est un fait, ce n'est pas parcequ'on mange peut qu'on maigrit. Celles et ceux qui font des régimes le savent bien, même en se privant on peut garder un poids stable. C'est la loi de l'équilibre. Tant que mes kilos en trop, ont leur utilité et équilibrent mon système intelligent humain, je ne suis pas prête de les perdre !

Car dans la lourdeur, il y a beaucoup de choses...

Qu'est-ce que je porte vraiment à travers mes kilos ?

Une charge physique certes, mais aussi...

Une charge émotionnelle ? (le décés d'un proche non digéré, un syndrôme du survivant, une rupture, un harcélement...)

Une charge mentale (trop de choses à penser, je fais face à tout toute seule, mes croyances...)

Une charge génétique (je porte le poids de mes ancêtres...)

Une chose est sûre, avec mon surpoids, je porte bien lus que mon simple (et complexe) rapport à la nourriture.

C'est pourquoi je vous propose ce mantra "Je suis la source de ma propre guérison intérieure". Et pour commencer à me guérir, je prends soin de la qualité de mon sommeil, de la gestion de mon stress au quotidien et de la qualité de mon alimentation (avant la quantité).

(suite au prochain épisode)