· 

Déconnecter pour se reconnecter

"A la fin de l'hiver, fatiguée, je n'ai plus envie de rien. Le printemps arrive et j'ai envie de soleil. Le boulot, j'en ai trois fois trop. Autant le dire, je suis débordée, épuisée, démotivée. Mon boss compte sur moi encore et toujours. Plus je donne, plus il est en demande. STOP ! Je n'en peux plus. Il est temps pour moi de faire un break. Urgent de déconnecter. Oui, mais comment ? J'ai déjà essayé en vacances cet été. Je n'ai pas pu m'empécher de regarder mes emails. Je m'inquiète pour mon équipe, j'ai peur aussi de perdre le contrôle, de ne pas tenir les objectifs...que de bonnes raisons pour ne pas décrocher ! " Le témoignage de Marie est flagrant... elle est à bout.

Faisons un petit jeu. A qui vous êtes vous identifié en lisant l'histoire de Marie ? Vous est-il, à vous aussi, arrivé de gâcher vos vacances et celles de vos proches avec des incursions de coups de fils et de réponses email au restaurant, ou pendant un bon moment en famille ? Et en ce moment quelles sont vos bonnes excuses, vos alibis, vos bonnes raisons pour justifier le fait que vous ne décrochez jamais ?

Au vingtième siècle, nous n'avions ni internet, ni téléphone portable, ni réseau social d'entreprise, ni linkedin, ni blog (oui, je sais c'était le moyen âge technologique). Lorsque nous quittions le boulot, nous le quittions vraiment, pas moyen de faire autrement. Maintenant, la concurrence est rude. Si nous voulons garder notre job, montrer que nous sommes impliqué(e)s, que l'on peut compter sur nous, il nous faut être joignable. Pas dans une heure ou deux, non, immédiatement. Et si l'on nous joints en dehors des heures de travail, c'est que nous sommes vraiment importants, irremplaçables même !

Grossière erreur. Car à force d'être joignable à tout bout de champs, notre temps n'a plus de valeur. Il n'est plus aussi précieux, puisque quelqu'un peut nous déranger à tout moment. Notre vie privée n'a plus d'importance, nos enfants ont moins de valeur qu'une commande de 30 € trés urgente... 

Attention, quand on est à bout de souffle à force de disponibilité totale, on frise la dépendance au travail. Il devient urgent de faire une cure de désintox...

A force de tourner toutes vos pensées en boucles, vous devenez un zombie. Vous vivez totalement en dehors de votre corps et n'êtes plus dans le temps présent. Tout peut vous arrivez : maladie, accident de la route, burn out...

Il est temps pour vous de revenir dans votre corps, de vous reconnecter avec des émotions positives lièes à l'instant présent.

Offrez-vous le luxe d'une pause. Mieux, programmez votre pause pour la fin de l'hiver. Le fait de la fixer sur votre agenda, vous permettra de franchir l'hiver avec optimisme. Car vous avez d'ores et déjà votre récompense. Vous lui donnez de l'attention, vous la visualisez lorsque vous êtes épuisé(e) et déjà vous respirez mieux.

Flow Management vous propose de vous mettre en disponibilité active. En vivant des expériences uniques. Parceque la conscience humaine évolue rapidement, ce qui était valable dans le passé ne fonctionne plus.

Il devient crucial de se reconnecter à soi et à ses essentiels. En vivant des actions ressourçantes et pleines de sens, vous développerez des liens plus profonds avec votre écosystème et une meilleure compréhension de vous même. Alors réservez dés maintenant la date du 11 au 15 Mars 2019 sur votre agenda, vous avez rendez-vous avec vous même.

Pour en savoir plus : info@flowmanagement

Pour réserver : cliquez ICI